Étude des
retombées
Mobilisation
des régions

Efficacité énergétique à l'école secondaire La Seigneurie

Commission Scolaire des Premières Seigneuries - Québec




Chauffage des bâtiments

  • Mesure d'efficacité énergétique
  • Bâtiment vert
  • Solaire thermique
  • Géothermie

Description du projet

Après avoir appliqué les mesures les plus simples et rentables à l’ensemble de ses bâtiments, la CSDPS était prête à passer à l’étape suivante, soit l’implantation de mesures en profondeur à raison d’un ou deux bâtiments par année. L’école secondaire La Seigneurie a été choisie comme prototype pour ce nouveau type d’intervention. Ce bâtiment de trois étages construit en 1976, d’une superficie de 240 000 pi2, abrite des locaux d’enseignement, mais aussi des bureaux administratifs de la CSDPS et une piscine. Un système en H à débit constant de 130 000 pi3/min assurait la ventilation et la climatisation, et les locaux étaient chauffés par des serpentins et plinthes électriques. Les systèmes monozone du gymnase et de la piscine étaient munis de serpentins à eau chaude. Cette eau chaude était produite par une chaudière électrique, avec des chaudières au gaz naturel en appoint pour gérer la pointe. Notons que la consommation spécifique du bâtiment, à 0,69 GJ/m2, était déjà inférieure à la moyenne provinciale pour ce type de bâtiment.

Réalisée en : 2012

Objectif principal

Réduction des coûts énergétiques dans le chauffage des bâtiments


Autres objectifs recherchés

  • Réduction des émissions de GES
  • Réduction des coûts

Type d'énergie économisé

Crochet Gaz naturel 12900 M3/an

Moyens et équipements technologiques retenus

Les mesures d’efficacité énergétique appliquées au bâtiment sont l’implantation d’un système de thermopompes géothermiques centralisées pour le chauffage des espaces, la récupération de chaleur sur l’air évacué des systèmes, l’optimisation des contrôles du système central, l’utilisation de panneaux solaires pour le chauffage de l’eau chaude sanitaire et le remplacement de l’éclairage existant par des appareils efficaces utilisant des lampes T5.


Impacts sociaux

  • Développement régional

Commentaires et autres bénéfices sociaux :

En plus de l'efficacité énergétique, le présent projet a eu un impact notable sur les conditions de confort des occupants. Le plus grand impact est sans contredit sur le confort visuel, puisque le remplacement de l'ensemble des appareils d'éclairage a permis de ramener l'uniformité visuelle qui avait été perdue lors des réaménagements et des remplacements d'appareils qui sont inévitables en 24 ans d'opération. Malgré la consommation énergétique plus faible, les niveaux d'éclairage sont élevés et uniformes, ce qui crée un environnement plus stimulant pour les élèves.

Impacts environnementaux

  • Estimation des réductions des émissions de gaz à effet de serre (GES) : Quantité non évaluée pour le moment en tonnes de GES/an
  • Réduction de la pollution atmosphérique (émissions polluantes)
  • Préservation de milieux naturels et de la biodiversité

Commentaires et autres bénéfices environnementaux

L'essentiel de l'impact environnemental du projet est dû à la réduction de la consommation énergétique. En effet, en diminuant de 70% la consommation de gaz naturel du bâtiment, l'empreinte écologique due à l'utilisation de combustibles fossiles s'en trouve d'autant diminuée.
Aussi, en réalisant des travaux en profondeur sur les systèmes mécaniques du bâtiment, on contribue à augmenter la durée de vie utile du bâtiment, ce qui représente un net avantage du point de vue environnemental lorsqu'on considère l'empreinte écologique que représente la construction d'un nouveau bâtiment.



Financement de l'initiative

Coût de l'initiative :

1 325 000 $

Période de retour sur investissement :

Avec subventions : 87 mois

Sans subventions : 199 mois


Financements obtenus

Montant

Bureau de l'efficacité et de l'innovation énergétiques (BEIE)14 000 $
Gaz Métro17 000 $
Hydr-Québec675 000 $

Obstacles ou difficultés rencontrés dans la mise en oeuvre de l'initiative

Après avoir appliqué les mesures les plus simples et rentables à l’ensemble de ses bâtiments, la CSDPS devait aller plus loin encore en passant à l’étape suivante, par l’implantation de mesures en profondeur à raison d’un ou deux bâtiments par année.


Prix, récompenses, distinctions ou certifications obtenus

Lauréat du Concours Énergia (AQME) - Édition 2012 || Présentation au symposium ASHRAE 2011



Informations


Commission Scolaire des Premières Seigneuries





Autre Initiatives à Québec


Microcentrale de production d’énergie électrique par panneaux photovoltaïque à vocation pédagogique

Microcentrale de production d’énergie électrique par panneaux photovoltaïque à vocation pédagogique

Québec

Dans le cadre du nouveau programme en technologie du génie électrique au Cégep Limoilou (option de l’électronique industrielle), inauguré en 2007, nous avions besoin système intégrateur qui permettrait le réinvestissement des connaissances acquises par les étudiants du programme depuis leurs deux premières années de formation.

  • Chauffage des bâtiments
Chaudière à biomasse à l'installation d'équarrissage de Sanimax à Lévis

Chaudière à biomasse à l'installation d'équarrissage de Sanimax à Lévis

Québec

Utilisation des MRS (matières à risques spécifiques) pour faire de la revalorisation énergétique des protéines animales par l'équarrissage. La technologie combine la réduction des gaz à effet de serre et la destruction des contaminants de source animale tout en permettant une économie d'énergie fossile»

  • Industrie


Une réalisation Distantia